Adoptez un âne !

Un âne comme animal de compagnie ? Voilà qui est loin d’être ordinaire ! Peut-être ne connaissez-vous personne de votre entourage qui en possède un. Avez-vous déjà envisagé cette possibilité ? Si vous aimez tout ce qui est atypique, peut-être qu’un âne est l’animal que vous devriez adopter. Mais évidemment, il n’est pas question de se précipiter, juste histoire de se dire ou de dire qu’on a un animal spécial comme animal de compagnie.

Y avez-vous pensé ?

Prenez le temps de réfléchir à votre engagement, car il durera plusieurs années voire des dizaines d’années. Calculez la dépense, demandez-vous si vous possédez les qualités nécessaires pour vous en occuper et pour combler ses besoins de la bonne façon. D’autant plus que vous devez bien savoir qu’un âne, ça doit réclamer des soins un peu particuliers. Et avant tout, enlevez de votre tête cette réputation qui colle à la peau des ânes comme quoi ils sont entêtés et si n’ont rien dans la cervelle. Au contraire, un âne est pensif et malin. De plus, il a une nature intelligente.

Allez-vous craquer pour un âne ?

Une fois que vous êtes en face d’un âne, vous allez certainement craquer. La jolie bouille d’un âne a de quoi charmer. Vous devez savoir que c’est un animal qui peut vivre plus de 30 ans si vous lui accordez tous les soins dont il a besoin. Maintenant, lequel choisir ? Il est préférable d’en choisir un qui soit d’une bonne taille, dans le cas où vous souhaitez la monter. En principe, un âne peut porter un poids dans les 20 % de son poids, sans problème. Une femelle est un bon choix pour animal de compagnie. Cependant, informez-vous bien sur le tempérament de l’ânesse que vous allez adopter. C’est important pour la suite des événements. Mais si vous voulez que votre âne serve d’animal de garde pour dissuader loups et chiens errants, vous pouvez opter pour un mâle d’une taille moyenne ou plutôt grand, en tout cas, d’une taille plus grande que la taille moyenne des prédateurs.

La question du dressage

Si c’est la première fois que vous avez affaire à un âne, il vaut mieux en choisir un qui ait déjà reçu un dressage de base, ainsi, il saura comment se tenir, se mettre au pas. De cette manière, vous n’aurez pas peur que votre animal s’emballe ou se braque au moindre bruit qui ne lui est pas familier. Assurez-vous également qu’il aime être touché, caressé et qu’il se laisse soulever ses sabots sans qu’il s’en offusque. Et lorsque vous lui apprenez de nouvelles choses et qu’il ne se mette pas au pas, restez gentil avec lui, parlez-lui avec une voix douce, montrez-vous patient car il leur faut généralement plus de temps pour assimiler. De nature sociale et extrêmement fidèle, un âne est plus à l’aise si vous lui donnez un autre congénère, un autre hongre, une autre ânesse. Mais il peut aussi bien s’entendre avec un cheval mais gardez-les dans deux enclos différents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *