Compléments alimentaires pour les chevaux

Chaque type de supplément couvre un besoin spécifique. Par conséquent, vous devez d’abord déterminer le besoin de votre cheval pour définir le complément approprié. Sachez cependant qu’un cheval bien nourri avec une alimentation de qualité, faisant un exercice moyen et sans problème de santé, n’a pas besoin de compléments alimentaires. Mais alors, quand donner un complément alimentaire à un cheval ?

Quand les compléments alimentaires sont nécessaires à votre cheval

En général, les compléments alimentaires doivent couvrir les déficits de votre cheval. En d’autres termes, il ne faut pas les utiliser comme des « traitements préventifs ». Voici quelques cas où les compléments alimentaires sont nécessaires.

• Si votre cheval de 600 kg (par exemple) ingère moins de 1,5 kg d’aliments ou si votre poney de 300 kg mange moins de 0,75 kg par jour.
• Si les chevaux sont en entraînement intense ou en compétition.
• Si les jeunes chevaux commencent à s’entraîner.
• Si les chevaux seniors ont des problèmes articulaires.
• Pour favoriser une bonne croissance squelettique des poulains.
• Si les chevaux ont des sabots cassants ou fissurés (les compléments alimentaires aident à retrouver l’élasticité et la structure).
• Pour un meilleur contrôle de la tension d’un cheval nerveux ou stressé.
• Pour contrer la perte d’électrolytes et de fluides produits dans les compétitions.

Les vitamines dans les compléments alimentaires

Vous trouverez des compléments alimentaires vitaminiques pour chevaux dans des magasins physiques et sur des plateformes de vente en ligne. Pour la santé de vos chevaux, nous vous recommandons de privilégier les compléments alimentaires 100% naturels. Puis, avant de donner des compléments à votre animal, il est important de vous informer de leurs composants, à quoi ils servent. Vous saurez ainsi si votre cheval en a vraiment besoin.

• Vitamine A

Elle améliore la vision du cheval. Elle entre également en jeu dans l’embryogenèse, la naissance et la croissance des poulains. Par ailleurs, cette vitamine renforce le système immunitaire de votre cheval.

• Vitamine B

– Vitamine B1 (thiamine) est importante dans le métabolisme des glucides. Elle est aussi indispensable au bon fonctionnement du système nerveux et cardiovasculaire du cheval.
– Vitamine B2 active la dégradation de l’acide folique.
– Vitamine B3 (niacine) et B5 (acide pantothénique) : elles interviennent dans différentes réactions métaboliques chargées d’obtenir de l’énergie.
– Vitamine B6 (pyrodixine), B12 (cyanocobalamine) et B9 (acide folique) qui sont importantes pour leur rôle antianémique. Elles sont utilisées dans le but d’augmenter la production de globules rouges et, par conséquent, la capacité de transporter de l’oxygène.

• Vitamine C

Ayant des fonctions antioxydantes, cette vitamine aide à prévenir les maladies respiratoires et à réduire la fatigue lors de l’activité physique.

• Vitamine D

Elle régule l’excrétion rénale du calcium et du phosphore, ainsi que leur distribution dans les os.

• Vitamine E

Sa fonction antioxydante protège les lipides des membranes cellulaires et des muscles, en empêchant leur oxydation. La vitamine E aide aussi à réduire la rigidité des muscles. C’est pourquoi elle est largement utilisée chez les chevaux de compétition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *