Quand vacciner un cheval ?

Vacciner un cheval constitue une étape obligatoire pour les éleveurs. En effet, les équidés sont vulnérables aux plusieurs types de maladies, en l’occurrence le tétanos, la grippe ainsi qu’une forme animale de la pneumonie. L’utilité de la vaccination ne se discute plus, il reste à connaître le bon moment de le faire.

Il faut vacciner un cheval les premiers mois

Les vaccins contre le tétanos sont à faire dès les premiers mois du cheval. Il y aura deux injections à faire avec un mois d’intervalle. Puis, un rappel devrait être programmé après douze mois. Une injection de rappel sera à faire tous les trois ans. Le vaccin antirabique est recommandé à partir de 6 mois chez les équidés. Si l’animal est encore très jeune, il faut partager la dose en deux injections espacées d’un mois. Un rappel annuel de l’antirabique sera aussi utile. Au moment des vaccinations, il est préférable de ne pas trop solliciter physiquement l’animal. Ne pas participer à une course ni tirer sur une charge serait une bonne précaution pendant les trois jours qui suivent un vaccin.

Les vaccins pour renforcer la défense immunitaire

Il est possible d’inoculer deux vaccins à un cheval le même jour. Cependant, les injections avec le même produit doivent être espacées d’un mois. C’est le cas des premières doses de vaccin contre la rhinopneumonie. Plus tard, il faut faire un rappel tous les semestres. En ce qui concerne le vaccin contre la grippe, les jeunes poulains reçoivent deux doses avec un mois d’intervalle. Il faudra ensuite une troisième injection cinq mois plus tard. Les rappels devront se faire tous les ans. Les chevaux de compétition ont droit à un traitement de faveur. Pour cause, les calendriers de vaccination dépendront d’autres paramètres, dont le programme de course. Le fait que la mère soit vaccinée ou non contre une maladie compte également.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *